57 logements

    Romainville

 

  • procédure    lauréat concours promotion-conception
  • programme    56 logements collectifs
  • type    locatif libre / accession à la propriété

  • lieu    Cité Cachin – 93230 Romainville
  • maîtrise d’ouvrage    Foncière Logement
  • maîtrise d’ouvrage déléguée    Lamotte Promotion
  • maîtrise d’oeuvre    tectône – chargé de projet : Simon Derlot

  • SDP    2142 m²
  • montant de travaux    6.740.250 M€ HT
  • calendrier    livraison en 2020-
  • certification    RT2012

Vivre à Romainville

La rénovation de la cité Cachin, initiée par la ville de Romainville il y a 10 ans, a permis le désenclavement du quartier pour en faire un cœur de ville, en y rétablissant une mixité sociale, tout en respectant des principes du développement durable. L’attractivité de la cité a également été rendue possible par l’implantation de nombreux équipements publics qui dynamisent le quartier et contribuent au rayonnement du nouveau centre-ville Romainvillois.

 

Dialoguer avec le site

Le plan masse proposé participe à ce renouveau et privilégie la recomposition d’un îlot de plusieurs bâtiments en intégrant l’immeuble réhabilité au Nord de l’îlot, pour recréer un tissu urbain plus dense, offrir un front bâti pour tenir la rue, et ménager des espaces plus hiérarchisés. L’objectif est à la fois de redonner une échelle domestique au site, d’établir un dialogue entre les différents bâtiments, et enfin de recréer une intériorité en cœur d’îlot pour garantir l’intimité de la résidence et de ses habitants.

Afin d’affirmer l’intimité du site, les 3 bâtiments sont à la fois en retrait par rapport à l’espace public et le rez-de-chaussée en est surélevé. Ce dispositif a l’avantage d’offrir un front-garden entre la rue et les façades, et de ménager un jardin d’agrément en hauteur, sur le socle, en retrait de l’espace public et en communication directe avec les halls.

 

Créer une identité

L’architecture des bâtiments marque un dispositif en strates qui renforcent l’horizontalité. Le socle constitue la première strate qui réunit l’ensemble des 3 bâtiments. Les strates suivantes forment chacune une hauteur d’étage et sont séparées par la lecture en façade des planchers en béton.

Les façades reçoivent un parement en brique moulé main dont les textures et les teintes varient d’un bâtiment à l’autre afin de leur offrir une identité propre.

Une teinte bronze unique pour les menuiseries, les éléments de serrureries et les enduits en fond de loggias, vient illuminer le site et apporter une note chaleureuse aux bâtiments. Ce RAL métallisé permet d’offrir des subtiles variantes de teintes selon l’ensoleillement et l’orientation, faisant ainsi varier les façades au gré du temps.

La géométrie des garde-corps met en scène un motif triangulaire en dégradé qui permet à la fois de garantir une occultation renforcée en partie basse et une ouverture plus généreuse en partie haute.

 

Habiter ensemble

Le traitement des espaces extérieurs est hiérarchisé pour offrir une qualité supplémentaire à l’opération. Le cheminement pour accéder au logement passe par une succession de séquences où le degré d’intimité se renforce au fur et à mesure que l’on s’approche du logement.

Véritables lieux de rencontres et d’échanges, toutes les parties communes sont éclairées et ventilées naturellement. Les paliers d’étages profitent tous d’un éclairage en second jour, venant de la cage d’escalier équipée à la fois d’une porte vitrée et d’une fenêtre en façade.

L’opération compte 57 logements collectifs. Chaque logement bénéficie d’un ou plusieurs prolongements des séjours en extérieur (loggia, terrasse). A partir du 3 pièces, tous les logements profitent d’une double ou triple orientation. Les cuisines, lorsqu’elles sont ouvertes sur les séjours, sont conçues de manière à être facilement cloisonnables, et disposent toutes de leur propre fenêtre.

39 logements & locaux d’artisans